Saint-François

Un spot à la pointe est de l’île qui dispose souvent de quelques nœuds de plus que les autres endroits. Il est fortement déconseillé aux débutants.

Le spot

Il n’est pas très évident de trouver le spot de décollage. Il faut rentrer dans le village de Saint-François et dépasser le yacht club . Tu arriveras face à des résidences privées avec un portail blanc. Gare ta voiture sur le petit parking avant la résidence et il faudra finir à pied par l’accès piéton qui n’est pas fermé.

Tu peux également passer par le bord de mer si tu as garé ta voiture le long de la plage. Marche jusqu’au club de windsurf puis continue en longeant la mer par le chemin herbeux pour arriver à destination.

20181228_094944

Le spot est très petit. Il y a des déventes, la butte du milieu cache des blocs de béton et de la feraille. Fais très attention en décollant, car il y a eu de nombreux accidents sur ce spot. Dès que tu as décollé ton aile, hâte toi pour aller à l’eau et quand tu sors, atterris le plus vite possible pour éviter que ton aile finisse dans la barrière ou bien dans les jardins des propriétaires ! Un autre spot de décollage depuis une plage est possible un peu plus haut néanmoins il n’est pas recommandé en raison des cocotiers et des déventes. Je n’ai pas eu l’occasion de le tester mais on me l’a vivement déconseillé.

Les conditions

Le vent souffle Est, Sud-est et il peut être assez fort. Fais attention aux grains, ils peuvent être très forts…pose ton aile dans l’eau ou mets là au zénith, admire les fonds marins et attends que ça passe ! La zone est relativement flat si tu remontes un peu en direction des bateaux jusqu’à atteindre le lagon. Elle est partagée avec les windsurfeurs.

Prends garde à eux car ils ne sont guère sympathiques et ne se gênent pas pour passer à fond dans ton dos ou te foncer dessus. On ressent que les kiteurs ne sont pas les bienvenus sur leur spot…pas très fairplay mais pas grave, il y a assez de place pour t’éclater ! J’ai moi-même failli m’en prendre à plusieurs reprises. Je te conseille de rester dans la zone vers les bateaux qui est flat et où tu pourras t’amuser tout autant. Attention quand même à la réception, si tu envoies des gros jumps, car à certains endroits il n’y a pas beaucoup de fond et tu risques de te réceptionner sur le récif avec de beaux souvenirs sous tes fesses !

Si tu veux allez jouer en mer et dans les vagues, tu verras deux drapeaux en face du spot de décollage. Passe entre les drapeaux en faisant attention car en dehors il n’y a pas beaucoup de fond et tu peux te faire mal. La zone en mer est sympa avec de beaux creux et de bonnes vagues. Il y a de quoi s’amuser en strapless. Comme partout dans la région, le vent dépasse rarement les 28 noeuds.

Bon à savoir

Pour un lunch, le village de Saint-François dispose de beaucoup de restaurants avec du poisson frais. Le marché au poisson s’y tient d’ailleurs et tu peux toi-même faire tes courses si tu as envie de te faire griller un rouget ou des ouassous en rentrant de ta session. Il y a une école de kite sur place si tu désires prendre des cours ou t’initier au kite. La pratique du windsurf est également possible. Renseigne-toi auprès de l’école qui se trouve juste avant le spot côté mer.

No wind, no kite

La pointe des Châteaux ne se trouve pas très loin si le vent n’est pas de la partie. Tu peux également profiter de la mer et du snorkeling. Si tu es motorisé, tu peux allez explorer Le Moule, une ville sur la côte Est, et son marché. Il y a également plusieurs plages avant Le Moule comme la plage des Alizés ou la plage de la Gourde au- dessus de la pointe des Châteaux.

Si tu désires allez plus loin, tu peux te rendre à Port Louis qui se trouve à environ 45 minutes de voiture. C’est une grande plage de sable réputée pour le surf et tu pourras profiter des couchers de soleil qui sont magiques. Fais attention en allant dans l’eau car il y a pas mal de caillasse avec des oursins qui ne demandent qu’à faire connaissance avec tes petits petons !

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :