Jericoacoara

Perdue au milieu des dunes de sable, la « grande » Jeri ne dévoile pas de suite toute sa beauté…laisse tes tongs, oublie le monde et balade toi dans les rues de cette ville de sable à l’ambiance animée.

Le spot

Pour arriver à Jeri, organise un transfert depuis ta pousada. Si tu atterris directement à Fortaleza, il est bon de prévoir soit un transfert direct, soit passer une nuit à Fortaleza, suivant ton heure d’arrivée,et partir le lendemain matin avec une compagnie de bus locale. En bus, la durée du trajet est d’environ une journée depuis Fortaleza.

En arrivant de jour, tu auras la chance et le plaisir de profiter de la piste de sable et du panorama des dunes. Le paysage est à couper le souffle ! Evite de manger trop avant d’emprunter la piste car elle est quelque peu chaotique…ça évitera d’incommoder ton voisin, d’arriver tout barbouillé à Jeri et d’avoir une mauvaise impression de départ !

Le village de Jeri est entièrement construit dans un environnement sableux. Il n’y a pas 1 cm carré de goudron dans les rues, tu pourras laisser tes tongs sous ton lit.

Kite trip Brésil Jericoacoara novembre

Sur Jeri même, il n’y a pas de spot. Tu peux te faire la sunset en downwind en partant depuis la Praia Malhada, qui se trouve du côté nord de Jeri, pour arriver à la dune Pôr do Sol, où la majorité des gens vont voir le coucher du soleil…je te recommande d’aller voir le coucher du soleil du haut de la dune et de ne pas boire trop de caipi si tu veux arriver en haut avant le coucher du soleil ! Tu rejoins la dune depuis le village en moins de 10 minutes à pied.

Attention à la dévente de la falaise et au rocher sur la plage en partant pour la sunset. Passe bien au large de Jeri pour ne pas te faire avoir par la dévente du village, il faut t’écarter relativement loin et ensuite viser la dune.

Les autres spots sont atteignables en buggy ou 4×4 avec des écoles. Plusieurs de ces écoles organisent des downwind en direction de la lagune de Tatajuba. En règle générale, ils te prennent en 4×4 depuis le village, t’amènent sur la plage en dessous de Jeri et ensuite profites du downwind jusqu’à…. ce qu’on te dise de t’arrêter pour ne pas finir à Barra Grande.

Depuis Jeri, tu peux rejoindre en buggy ou 4×4 les lagunes de Guriu et de Tatajuba. Tu trouveras sans peine un buggy pour t’amener. Si tu es seul, essaie de te trouver des copains afin de ne pas t’endormir pendant le trajet. Les buggys se partagent facilement, renseigne-toi à ta pousada ou bien demande dans la rue si tu vois des buggys. Les conducteurs ont un groupe whats’app, donc pas d’inquiétude…tu trouveras un transport pour te détendre en lagune !

Si tu vas à la lagune de Jijoca, ne fais pas comme moi en laissant ton kite à la pousada. C’est une lagune d’eau douce où tu peux kiter et il n’y a quasiment personne…le pied !

Les conditions

Comme à Ilha do Gajiru, ou ailleurs au Brésil, la période de vent débute vers juin, juillet pour se terminer en décembre, janvier. La meilleure période est le mois de novembre mais c’est également la plus chargée.

Le vent souffle est, Nord-est. Il peut être très rafaleux et très fort (il n’est pas rare d’avoir parfois des 35 kts). Tu peux laisser tes grosses bâches à la maison si tu y vas entre septembre et fin novembre…ça t’évitera de transporter du matos pour rien !

Le spot en mer est clapoteux avec des possibilités de petites vagues. Sur les deux lagunes et en fonction de la force du vent, le plan d’eau peut être lisse voire un peu clapoteux. La lagune de Tatajuba est une lagune d’eau douce, ce qui est hyper agréable pour prendre soin de tes lèvres desséchées des autres sessions !

Kite trip Brésil Jericoacoara novembre

Guriu fonctionne avec les marées, il faudra donc te renseigner avant de partir si tu ne veux pas profiter du spot en attendant que l’eau monte et devoir boire des caipis pour calmer ton impatience.

Bon à savoir

Jeri est une ville très animée. Il y a des tas de restaurants, pour tous les prix et toutes saveurs… donc pas de chichi, tout le monde y trouvera son compte ! Profite d’aller voir le coucher de soleil depuis la dune de Pôr do Sol en buvant une caipi que tu auras achetée avant de monter. Les marchands ambulants se retrouvent tous dans la même rue qui donne sur la mer. Tu peux éventuellement en trouver un en haut de la dune…ne me demande pas comment il fait pour y monter avec sa charette, ce doit être un surhomme !

Tu peux également t’offrir un petit « fancy sunset » au Hurricane Jeri Gardens, avec au programme live show, bonne ambiance et de la caipi à volonté !

Kite trip Brésil Jericoacoara novembre Hurricane sunset

Le seul inconvénient de Jeri…les déplacements ! Ben oui sinon ça aurait été le spot parfait. Pour rider à Jeri, hormis après la dune où le vent est très rafaleux, il te faudra prendre des buggys ou aller avec des écoles qui descendent le long de la plage et dans les différentes lagunes. C’est relativement cool quand même car tu changes de spot et ça te fait voir un peu d’autres choses.

Réserve à l’avance car Jeri est très convoité. Tu trouveras des pousadas ou hôtels des plus luxueux aux auberges de jeunesse. Bref, y en a pour tous les goûts…un peu comme les restaurants et bars !

No wind, no kite

Profite du seul jour où le ventilo s’arrête, tu seras content de pouvoir te relaxer un peu dans un hamac à la lagune de Jijoca, ou tout simplement flâner dans Jeri et ses diverses boutiques !

Kite trip Brésil Jericoacoara Lago de Jijoca

Tu peux également faire du paddle ou un peu de surf dans la baie si les vagues sont avec toi !

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :