Faire son boardbag

Le boardbag est le casse-tête du kitetrotter. On ne sait jamais quoi prendre (surf, twintip, foil) et dans quelle mesure ! Voici quelques petits conseils et astuces pour vous faire gagner quelques grammes ou le prix d’un boardbag…

Matos

Personnellement, mon quiver se compose de 3 ailes, une twintip avec chausses et une twintip à strap.

La première question à se poser est : quelles sont les conditions du spot ou pays et le moyen de transport ?

Si tu voyages en voiture, le seul facteur limitant est la taille de ton véhicule et si tu dors dedans ou non. Perso, pour tous mes trip kite en voiture (weekend ou roadtrip), je prends mon van. Donc pas trop de problèmes dans ce cas, sauf si tu voyages à 4 avec
chacun son matos (ça peut devenir serré). Je vous ferai bientôt un petit article sur les astuces pour emporter le maximum de matériel en voiture ou van.

Dans le cas d’un voyage en avion, le poids est ton pire ennemi. Certaines compagnies (Quatar, TAP, Air France) ne considèrent pas un boardbag comme un sac de sport. Si on te demandes ce qu’il y a dedans, dis que c’est ta nouvelle collection de boardshort d’hiver que tu veux tester et ne dépasse pas le poids maximum.

D’autres compagnies, facturent les boardbag (entre 70 et 100 chf en plus selon le transporteur). Le poids, en général, est d’environ 30 – 32 kg. Bien sûr, je te conseille de vérifier auprès de la compagnie avec laquelle tu voyages pour éviter toute mauvaise surprise.

Astuces

Si tu n’as pas de boardbag, réfléchis bien avant l’achat de celui-ci en fonction de ton matériel et surtout la taille de ta planche. Prévois 5 cm de plus, pour la taille de ton boardbag, par rapport à ta plus grande planche.

La première des choses à savoir, c’est où tu vas ? En fonction de ta destination, tu n’auras peut-être pas besoin de toutes tes ailes (Brésil en novembre, laisse ta plus grande aile à la maison, ou Caraïbes en janvier, la plus petite ne te sera presque pas utile). Renseigne-toi sur les statistiques de vents, demande sur des forums ou des groupes pour avoir des informations qui te permettront d’économiser un peu de poids.

Le deuxième point, la pompe. Ça pèse pas grand-chose, néanmoins si tu en as pas l’utilité laisse la également dans ta cave. En général, y a toujours des pompes sur les spots. Si tu veux là jouer sécurité, prends juste le tube avec les embouts adaptés à tes ailes.

La barre…haaaa la barre, petite mais pas si légère que ça…si tu peux la caler dans ton bagage en cabine, c’est top. Dans la mesure du possible, tu peux aussi prendre ton harnais mais le bonhomme de la sécurité risque de te demander quel est ce nouveau modèle de ceinture…À toi de voir.

Les sacs…en as-tu vraiment besoin ? Si tu restes sur le même spot, mets tes ailes nues dans ton boardbag, si tu en as besoin d’un, prends le plus grand qui te permettra de transporter deux ailes sur les spots où tu iras. Personnellement, je prends un sac de kite comme sac de cabine, en règle générale, celui de ma 12. Ça me suffit amplement.

Si tu voyages avec un surf ou un foil (je n’ai pas trop d’expérience, étant donné que je n’en ai pas), prends garde à la fragilité de tes planches et surtout au poids de ton mât. Il faut également démonter les ailerons quand tu voyages en avion, les straps peuvent rester sur la planche mais si tu as des chausses, je te conseille de les enlever pour ne pas les abîmer.

Pour éviter tout essai de ton matos sans ton autorisation, pense à mettre un cadenas sur ton boardbag!

En résumé

Si tu voyages avec un boardbag et que tu paies la surtaxe, ne te préoccupes pas trop du poids car tu as le droit, en fonction de ton billet, d’un bagage en soute et un en cabine. Par contre, si tu n’as que ton boardbag, il faudra voyager léger en ce qui concerne tes
habits et petites crèmes de beauté. Tu peux, si tu arrives, en mettre encore une partie dans ton boardbag et le reste dans ton sac de cabine.

Pour ma part, je voyage avec 2 ou 3 ailes suivant ma destination, mon harnais, ma barre et planche avec chausses ou strap dans mon boardbag. La pompe suivant les endroits où je vais. J’arrive à mettre encore un peu d’habits dedans avec la trousse de toilette. Le reste passe en bagage cabine avec le reste de mes habits et autres indispensables.

Je transporte aussi avec moi, une petite trousse de bricolage avec des lignes de réserves, des patch de réparations, mes rallonges, mes ailerons et les vis. C’est très pratique si tu ne veux rien perdre et pouvoir te dépanner sur le spot.

Voilà, j’espère que ces petits conseils t’auront aidé. N’hésite pas à m’envoyer d’autres astuces si tu en as et de partager tes expériences de voyages.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :